MEMOS et la pause-café d’avril – La résilience des entreprises dans le monde du sport

La pause-café du mois d’avril a été un moment fort lors duquel on a discuté sur la résilience des entreprises dans le monde du sport, avec le tuteur Luc Vandeputte, le professeur Luiggino Torrigiani et le MEMOSIAN Anthony Moore de MEMOS XXII d’Australie. Nous remercions tout particulièrement les organisateurs de la pause-café, Marco Mazzi et Fillipo Bazzanella, pour avoir organisé ce débat intéressant.

Comme a été souligné par le professeur Lisa Delpy, la pandémie n’est pas la seule raison pour laquelle la résilience des entreprises dans le sport est particulièrement importante pour nous tous. De nombreux facteurs entrent en jeu dans le monde du sport. Aux États-Unis, par exemple, une affaire portée devant la Cour suprême en avril où l’on a débattu des règles actuelles entre étudiants et athlètes professionnels et des limites de leurs salaires. Pour plus d’informations sur cette affaire : https://www.espn.com/college-sports/story/_/id/30530625/supreme-court-agrees-hear-ncaa-athlete-compensation-case

Le tuteur et coordinateur du réseau des anciens MEMOS, Luc Vandeputte a partagé avec nous les données et les tendances du marché du sport. Certaines tendances auxquelles nous ne nous attendions peut-être pas il y a deux ans – les activités de loisirs informelles « Athleisure » sont en hausse et l’accès numérique à l’expérience est plus important que jamais. Certaines tendances que nous aurions pu voir venir – les attentes des consommateurs en matière de durabilité, la pression exercée sur le commerce de détail pour qu’il s’oriente vers la vente directe aux consommateurs et les influenceurs des médias sociaux qui se tournent vers les « communautés numériques » pour gagner en visibilité. Il nous a donné quelques lignes directrices à garder à l’esprit pour nos organisations et nos entreprises : l’agilité de la chaîne d’approvisionnement est cruciale, il faut adapter la façon dont on aborde la base de clients et ne pas oublier d’engager les sponsors différemment – Luc ne pense pas qu’il s’agisse d’un retour à « la normalité » , il s’agit d’une perturbation de l’écosystème et d’une opportunité de métamorphose.

Le MEMOSIAN Anthony Moore a parlé en détail de l’un des défis les moins évidents pour ceux qui ne font pas partie du modèle sportif australien avec la fermeture due à la pandémie. Face à la diminution rapide du travail pour tous dans le pays, le gouvernement australien a mis en place un programme permettant aux entreprises de verser des salaires sans revenu. Il s’agissait d’une bouée de sauvetage pour les entreprises et les organisations. Pour les fédérations, cela s’est traduit par la fermeture de bureaux, une perte évidente de revenus et une pause dans les programmes sportifs de base.  Avec la fermeture des programmes de base, la « source de vie » du sport en Australie a été complètement arrêtée, ce qui a mis fin au programme de base du sport et freiné le mouvement habituel de progression des athlètes, des entraîneurs et des supporters de la base vers le haut.

Le professeur Luiggino Torrigiani était notre dernier invité et il nous a rejoint pour parler de l’importance pour les organisations de suivre les tendances dans le sport. L’accès de la population à la technologie continue d’augmenter (un point renforcé par le MEMOSIAN San Haddad) et il prédit que nous irons plus loin dans la perturbation numérique et l’intelligence artificielle.

Anciens élèves, restez attentifs aux mises à jour sur le groupe Facebook des anciens élèves, le groupe LinkedIn des anciens élèves et votre courriel. Vous ne recevez pas de mises à jour ? Envoyez-nous un courriel pour vérifier que nous avons bien vos informations : graduates@memos.degree.

Page D’accueil
2021-06-08T22:40:50+02:00